.

l est possible, par exemple, d'obtenir jusqu'à 8 trimestres de majoration par enfant dans le secteur privé. Une majoration de 4 trimestres est attribuée à la mère assurée sociale pour chacun de ses enfants, au titre de l'incidence de la maternité sur sa vie professionnelle. Et, depuis 2010, 4 autres trimestres peuvent être demandés pour son éducation pendant les 4 années suivant sa naissance ou son adoption. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément à la mère.
Elle peut être attribuée ou partagée avec le père. La décision devant intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant. A défaut, l'attribution va à la mère.

Les périodes de chômage sont en général assimilées à des trimestres d'assurance retraite.

Cependant : depuis le 1er janvier 1980, seules les périodes de chômage indemnisées sont prises en compte. Chaque période de 50 jours donnant droit à un trimestre, dans la limite de 4 trimestres par an. Avant cette date, tous les trimestres comptaient, qu'il y ait eu indemnisation ou non.

En plus : des points pour la retraite complémentaire sont capitalisés, calculés sur la base du salaire de référence (dernière année en poste).

En cas de périodes de chômage non indemnisées depuis 2010, la première période est prise en compte pour la retraite dans la limite d'un an, et d'un an et demi, si elle est intervenue à partir du 1er juillet 2011. Ces trimestres sont accordés si vous avez déjà cotisé à l'assurance vieillesse.

Pour les périodes non indemnisées qui se reproduisent, une condition s'ajoute : elles sont prises en compte pour la retraite dans la limite d'un an, et uniquement si elles succèdent immédiatement à une période de chômage indemnisé.

http://www.planet.fr/emploi-retraite-retraite-ces-situations-qui-permettent-dobtenir-des-trimestres-supplementaires.1024228.1401.html?xtor=ES-1-1024284[Planet-a-la-Une]-20160224

Retour à l'accueil